This is my archive

Diffuser vos œuvres fulldome à Chromosphere

Festival de création sous dôme itinérant à travers l'Europe

Contexte

Chromosphere est une expérience immersive inédite à travers l’Europe. En utilisant le format immersif et captivant des projections en fulldome, ce festival invite les spectateur·trices à plonger au cœur de réflexions cruciales sur des enjeux sociétaux tels que l’énergie verte et le dérèglement climatique, tout en promouvant activement l’égalité des sexes.

Cette aventure larguera ses amarres dans cinq villes différentes, situées dans cinq pays de l’UE, accueillie par des festivals locaux de renom, tels que l’Athens Digital Arts Festival (GR), Flyer New Media (IT), Patchlab FestivalPhoton Foundation (PL), Főnix Event Organizer (HU), AADN-Arts et Cultures Numériques (FR), et Asociatia Art Mirror (RO).

Ouvert à toutes et à tous, enfants comme adultes, Chromosphere promet des moments d’émerveillement et de réflexion, faisant de chaque projection une occasion d’apprentissage et de connexion avec les défis et les aspirations de notre monde contemporain. Contenus conçus pour jeunes publics bienvenus !

Chromsophere - Fulldome festival across Europe_Background

Création d’œuvres sous dômes 2024

Résidences de création immersive, co-production & accompagnement en vue de la diffusion

Contexte

Cet appel invite les créateur·trices à soumettre des projets explorant différentes esthétiques et conçus pour proposer une expérience collective pour dôme (projection sphérique, spatialisation sonore et scénographie immersive ou augmentée).

Associant des partenaires issus de cultures artistiques pluridisciplinaires et plus particulièrement numériques, musicales et scientifiques, notre ambition est de mettre en commun nos compétences et nos ressources afin de développer des moyens de recherche/création, production, médiation et de diffusion, en vue de faire partager au public ces nouvelles expériences d’immersion collective.
L’équipe sélectionnée bénéficiera de périodes de résidences dans chacun des lieux partenaires et d’un parcours d’accompagnement artistique, technique, ainsi qu’en communication et administration.

Ce parcours de résidences a pour objectif d’enrichir les créations de l’expertise et des ressources de chacun des partenaires. Cette initiative permettra aux artistes d’aller à la rencontre de publics variés et aux œuvres créées d’ouvrir leur potentiel de diffusion sur plusieurs territoires.

Apports des partenaires

Résidences : 19 à 20 jours sous dômes

Accompagnement : technique, artistique et administratif, possibilité d’aide au montage de la production et à la diffusion de l’œuvre sélectionnée

Apport en co-production : jusqu’à 8 000€

WEBINAIRE

Pour répondre à toutes vos questions, rendez-vous en ligne le 30 avril à 11h !

Parcours d’accompagnement Pôlette 2024

Appel à participation : promotion 2024 !

Contexte

Pôlette lance la 4è promotion de son parcours d’accompagnement ! Elle propose à 5 porteur·ses de projets ou équipes artistiques d’être accompagné·es dans le développement de leurs projets de création dans le champ des arts numériques.

Grâce au soutien de la Métropole de Lyon, cet accompagnement est gratuit pour les bénéficiaires.

Réconciliez-vous avec l’administration et la production !

Vous souhaitez :

  • Bénéficier de conseils en stratégie, développement, structuration de projet
  • Développer votre réseau professionnel, rencontrer vos pairs
  • Avoir une meilleure connaissance des réseaux de création et diffusion ….
  • Faire évoluer vos projets, aller vers d’autres réseaux…
  • Structurer, consolider, accroître votre activité…

Un parcours adapté à vos besoins

Ce parcours d’accompagnement évoluera sur plusieurs mois, en fonction de vos préoccupations et de votre projet. Vous alternez rendez-vous de suivi individuel, sessions thématiques collectives, rencontres avec des expert·es du secteur et temps de réseautage.

  • PRODUCTION : écrire un dossier de création, rechercher des résidences et des financements, monter son équipe projet, écrire un budget de production, définir son coût de cession…
  • STRUCTURATION : informations sur les différents statuts dans les arts numériques, aide au montage de structure, à la création d’entreprise/association, modèle de gouvernance…
  • COMMERCIALISATION : stratégie de diffusion, développement de réseau
  • MODÈLE ÉCONOMIQUE : recherche de financement, stratégie et gestion financière
  • CADRE JURIDIQUE : notions comptables, fiscales, sociales et réglementaires.

Éligibilité des candidatures

Artistes, développeur·ses, technicien·nes, porteur·ses de projets ancrés dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes (être disponible pour des rencontres régulières sur la Métropole Lyonnaise)

  • Dans le champ des arts et cultures numériques ;
  • Qui créent des formes hybrides en environnement technologique ;
  • Des formes pluridisciplinaires et transversales qu’ils viennent des arts plastiques, du spectacle vivant, de la performance ou de l’audiovisuel (Mapping, VR, AR, Mixed Reality) ;
  • Formé·es sur une discipline de prédilection mais qui souhaitent entrer en création avec les technologies.

Conditions

  • S’engager dans la durée pour les rendez-vous mensuels et les sessions collectives.
  • S’inscrire dans une logique d’échanges et de partage avec les autres équipes accompagnées.
  • Partager les valeurs de Pôlette et en signer le manifeste.

Calendrier

31 MARS 2024 à 23h59 (UTC+1)
Clôture des candidatures

DÉBUT AVRIL 2024
Comité de sélection

SEMAINE DU 8 AVRIL 2024
Rendez-vous de diagnostic

MAI À NOVEMBRE 2024
Parcours d’accompagnement

Pour candidater

  1. Remplir le formulaire
  2. Si besoin, vous pouvez nous envoyer tout éventuel document complémentaire par mail à polette@aadn.org

Les précédent·es lauréat·es

Compositeur et artiste sonore

Clément DEMONSANT

clement.demonsant@gmail.com
Compositeur / Créateur sonore

Jean-Baptiste COGNET

jbcognet@gmail.com
chorégraphe & artiste numérique

Natacha PAQUIGNON

natacha@c-a-b.fr
Artiste visuel numérique

Pia Vidal

piavidal00@gmail.com

Résidences de création immersive 2024

Appel à projets "Dans un monde de flou"

Contexte

En soutien à la création artistique hybride et numérique, l’AADN met à disposition des équipes artistiques son lieu d’expérimentation et de création immersive, le LabLab (Villeurbanne – Métropole lyonnaise – Région Auvergne-Rhône-Alpes).

Votre projet de création artistique allie théâtre, danse, performance, installation, dessin, musique, arts visuels… aux technologies d’immersion collective ? Le récit de votre œuvre fait écho à la thématique « Dans un monde de flou » ?

Les résidences

3 à 5 jours de résidence
entre mars & décembre 2024, attribués selon les disponibilités et vos besoins

Vous bénéficiez :

  • Du cube immersif entièrement équipé et d’un accueil technique
  • De l’atelier de fabrication et de prototypage
  • De l’espace de vie pour partager avec les autres habitant·es du lieu.

Si vous souhaitez partager le fruit de votre travail avec un public (professionnel ou curieux),  l’AADN pourra organiser une rencontre à l’issue de votre résidence.

Éligibilité des projets

  • Hybridité des disciplines artistiques (théâtre, danse, performance, installation, dessin, musique, arts visuels…) avec les technologies d’immersion collective
  • Récit en écho à notre ligne artistique et à notre thématique «Dans un monde de flou»
  • Projet qui prend sens dans le cube immersif du LabLab

Une attention particulière (sans critère d’exclusion) sera portée aux projets dont l’équipe :

    • favorise une logique de diversité et d’inclusion
    • est attentive aux préoccupations écologiques, dans leur propos, leur processus de création et/ou leurs usages des technologies
    • est ancrée en Région Auvergne-Rhône-Alpes

Calendrier

18 MARS 2024 à 23h59 (UTC+1)
Clôture des candidatures

FIN MARS 2024
Sélection par le comité artistique & éditorial

AVRIL À DEC 2024
Période de résidences

Pour candidater

  1. Remplir le formulaire
  2. Nous faire parvenir par mail à prog@aadn.org :
    • un dossier artistique
    • OU A MINIMA une note d’intention artistique (formats vidéos & audios acceptés), une note technique, une présentation de l’équipe & un calendrier prévisionnel

Résidences de création immersive 2023-2024

Contexte

En soutien à la création artistique hybride et numérique, l’AADN met à disposition des équipes artistiques son lieu d’expérimentation et de création immersive, le LabLab (Villeurbanne – Métropole lyonnaise – Région Auvergne-Rhône-Alpes).

Votre projet de création artistique allie théâtre, danse, performance, installation, dessin, musique, arts visuels… aux technologies d’immersion collective ? Le récit de votre œuvre fait écho à la thématique « Cultiver l’émancipation » ?

Les résidences

3 à 5 jours de résidence
entre janvier & décembre 2024, attribués selon les disponibilités et vos besoins

Vous bénéficiez :

  • Du cube immersif entièrement équipé et d’un accueil technique
  • De l’atelier de fabrication et de prototypage
  • De l’espace de vie pour partager avec les autres habitant·es du lieu.

À l’issue des résidences, des rencontres et événements publiques seront à organiser ensemble : sortie de résidence, discussion, intervention lors d’un événement…

Éligibilité des projets

  • Hybridité des disciplines artistiques (théâtre, danse, performance, installation, dessin, musique, arts visuels…) avec les technologies d’immersion collective
  • Récit en écho à notre ligne artistique et à notre thématique «Cultiver l’émancipation»
  • Projet qui prend sens dans le cube immersif du LabLab

Une attention particulière sera portée aux projets dont l’équipe :

    • favorise une logique de diversité et d’inclusion
    • est attentive aux préoccupations écologiques, dans leur propos, leur processus de création et/ou leurs usages des technologies
    • est ancrée en Région Auvergne-Rhône-Alpes

Calendrier

12 novembre 2023 à 23h59 (UTC+1)
Clôture des candidatures

Fin novembre 2023
Jury de sélection par le comité artistique & éditorial

Janvier à décembre 2024
Période de résidences

Pour candidater

  1. Remplir le formulaire
  2. Nous faire parvenir par mail à prog@aadn.org :
    • un dossier artistique
    • OU A MINIMA une note d’intention artistique (formats vidéos & audios acceptés), une note technique, une présentation de l’équipe & un calendrier prévisionnel

Edito « Dans un monde de flou »

Ôde aux interstices et à l’inconnu !

01100… La réalité n’est pas toujours binaire, la vie elle-même s’épanouit dans des zones d’ambiguïté et de complexité ! 

L’art de faire le flou, tout comme celui de faire le net, requiert une sélection délibérée, une décision de porter notre attention sur certains éléments tout en en laissant d’autres dans l’ombre. Cette démarche ne vise pas à obscurcir notre vision, mais à la clarifier, à lui donner du relief et de la profondeur. En décidant consciemment de ce qui doit être mis en avant et de ce qui peut rester indistinct, nous faisons ressortir les contrastes, nous orientons le regard vers ce qui est jugé essentiel. Tout en évitant la saturation de stimuli. Tandis que la bataille frénétique pour l’attention fait rage autour de nous et que notre quotidien est pilonné par la surexposition aux informations, cet élan nous paraît vital : lutter contre cette surinformation, c’est reprendre une certaine liberté, une autonomie et une maîtrise de ce que l’on voit. Le flou devient alors un outil puissant pour redéfinir la réalité, pour questionner notre rapport au vrai et à l’image dans une époque où la technologie brouille les frontières entre le réel et l’artificiel. Mais cette capacité de « trafiquer » la réalité ouvre aussi un espace pour l’imagination, pour une critique des images sensationnalistes, auxquelles nous sommes drogué·es, et pour une réflexion sur les images hors cadre, celles qui échappent à notre champ de vision mais influencent notre perception. Car si nous considérons que le flou est une question de curseur, le réel est-il si net ? 

Le flou sera-t-il le dernier domaine du possible ? La voici venir, la nouvelle exploration !

Sociétés en mutations, mais des identités réduites aux définitions. À l’AADN, c’est le flou que nous revendiquons ! Notre humanité, c’est aussi notre capacité à naviguer dans l’ambiguïté, à accepter l’imperfection et à reconnaître l’erreur, le glitch, comme une source et un moyen de création. “Ici sont les dragons”, se représentait-on sur nos cartes : le mystère est à la fois effrayant mais aussi magique et créatif ! 

Alors, comme nos prédécesseurs, naviguons dans des espaces sans frontières… Voyageons en dehors de nos bulles idéologiques algorithmiques… 

Camoufler pour résister 

Si cette notion nous est si chère, c’est qu’elle est également un formidable moyen de résistance. C’est notre meilleur atout pour brouiller les pistes, les données et garantir ainsi la survie de quelque chose aussi simple que notre vie privée. Grâce au flou, la lutte, dans son sens le plus dur, peut s’émanciper. Souvenons-nous des maquillages spéciaux pour éviter l’identification en manifestation, ou le simple fumigène qui rend furtif derrière son écran de fumée. 

Le trouble du flou 

Même si le flou questionne notre rapport à la vue, ne soyons pas dupe, le flou incarne une ambivalence fondamentale : que ce soit à travers des concepts fumeux ou des novlangues imprécises, le flou peut être un moyen de domination comme un autre. 

Mais quelle est notre capacité à distinguer la vérité de la manipulation ? la réalité de la fiction ? Plus que jamais, il devient primordial d’aiguiser son esprit critique face aux images qui nous entourent : apprendre à voir au-delà des apparences, chercher la richesse derrière ce qui n’est pas immédiatement perceptible. 

Vers l’infini et au-delà

Il ne tient donc qu’à nous de ne pas baisser la garde et de s’immerger en toute connaissance de cause dans ce nouvel inconnu. Car c’est dans cet équilibre entre la manipulation et la liberté, entre la peur de l’inconnu et la quête de sens, que le flou révèle son potentiel comme outil de compréhension et d’exploration du monde. Le flou, loin d’être une limite, est un espace de possibilités infini, un rappel de notre humanité dans un monde de plus en plus défini par les certitudes, humaines ou numériques.

Rédigé par

Paul Brinio, auteur & Justine Babina, responsable communication et éditorial

Avec les réflexions

de l’ensemble du comité artistique et éditorial de l’AADN !

Manifeste en faveur de l’écriture narrative

Dans le cadre des Labos Immersifs

© Valentin Bisschop

L’exploration fait partie intégrante de l’écriture 

  • S’imposer des contraintes (temps, formats, outils…) pour pousser le cursus créatif 
  • S’autoriser à certains moments d’écrire sans but précis 
  • S’autoriser à ne pas parvenir aux résultats escomptés, accepter l’incertitude
  • Adopter une posture d’écoute active pour saisir toutes les possibilités d’évolution
  • Booster son inspiration auprès de scientifiques, de ressources (livres, podcasts)
  • Intégrer une phase de recherche en amont (ou même en aval) de l’écriture

La technologie est d’abord un outil 

  • Arrêter la surenchère technologique dans les propositions artistiques 
  • Assumer un propos avant de parler du dispositif technique 
  • Trouver un équilibre dans l’usage des technologies low tech & hi-tech
  • Prendre en compte l’évolution des technologies dans leur durabilité (obsolescence matériel et code) 
  • Prendre le temps de se demander si la technologie utilisée est la meilleure utilisée pour arriver aux objectifs escomptés (esthétique, écologique etc…)

Le collectif est une force

  • Mettre ses compétences au service d’une équipe de création
  • Oser aller chercher des compétences issues d’autres champs disciplinaires
  • Comprendre que l’écriture narrative permet à tous les membres d’une équipe de s’imprégner du projet 

L’hybridation des pratiques 

  • Enrichir son approche artistique en utilisant des techniques, médias complémentaires ou opposés
  • Chercher à comprendre les enjeux des différentes pratiques et des médias

La sincérité de la démarche artistique 

  • Arrêter de se prendre trop au sérieux et s’amuser dans l’écriture
  • Adopter un regard aiguisé sur notre manière de vivre le monde
  • Rester authentique et transparent : toute idée qui me viendrait de nulle part, m’invite à en rechercher la source
  • Déployer une écriture originale et alignée avec ses auteur·rices
  • Ne pas se censurer si les sujets paraissent justes aux yeux des auteur·rices

Les émotions guident l’écriture 

  • Travailler les émotions comme la matière de l’écriture narrative 
  • Oser aller explorer des émotions fortes et apporter du relief émotionnel
  • Intégrer la notion de rythme dans l’écriture pour créer des contrastes émotionnels

La part importante des spectateur·rices 

  • Confronter ses créations à des publics (à plusieurs étapes de la création) 
  • Souligner le caractère immersif et participatif des œuvres
  • Penser l’expérience globale des publics (on boarding et off boarding)
  • Laisser la place au spectateur·rice de penser et ressentir (et ne pas toujours lui dire quoi penser) 
  • Oser imaginer des projets participatifs avec le public

C’est quoi ?

Un manifeste est une déclaration écrite et publique par laquelle un parti politique, une association, un collectif, un courant artistique ou une personne, expose un programme d’actions ou une position idéologique. 

Le but ?

Fédérer un ensemble d’artistes (notamment les participant·es du workshop des Labos Immersifs)  autour d’une vision artistique !

Les Rencontres des Labos

En partenariat avec le Réseau HACNUM

Les participant·es au workshop des Labos Immersifs ont été invité·es à clôturer leur semaine avec cet atelier collectif. Ils·elles ont été amenés à exprimer leurs engagements vis-à-vis de l’écriture narrative dans leurs pratiques artistiques. Quelles postures adoptent-ils·elles ? Dans quels types d’action se matérialisent-elles ?
En s’appuyant sur leurs expériences individuelles, collectives et à partir des témoignages d’expert·es, les participant·es ont créé collectivement ce document à mi-chemin entre un manifeste et un guide pratique dédié à la mise en récit d’une œuvre artistique.

Un grand merci à tous·tes les participant·es, aux partenaires et à Adrien Cornelissen, journaliste spécialiste en création numérique, animateur pour la rédaction du manisfeste.

À découvrir aussi !

« Ça parle de sémiotique, de paradigme et de syntagme, de schéma actantiel, d’outils de recherche et de structuration du récit des œuvres hybrides et immersives. »

Processus méthodologique de Nicolas Soloy, directeur artistique de la Cie Les Anthropologues et artiste intervenant lors des Labos Immersifs

Partenaires

Réseau HACNUM
Planétarium de Vaulx-en-Velin
Ville de Vaulx-en-Velin
CNC Centre National du Cinéma et de l’image animée
Institut Français
DRAC Auvergne-Rhône-Alpes
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Métropole de Lyon
Patchlab Festival

L’atelier des médiateur·rices

Devenez les créateur·rices de nos prochains ateliers !

L'AADN, cultiver d'autres manières de faire

Née à Lyon en 2004, l’AADN – Assemblée Artistique des Diversités Numériques – soutient la création immersive, mène des actions culturelles et anime une communauté créative tout en proposant une programmation d’événements atypiques. En explorant des futurs désirables, les projets artistiques et culturels de l’AADN suscitent un regard critique sur l’usage des nouvelles technologies.
Ancrée à Lyon et coopérant à l’international, elle défend l’expérimentation et la coopération comme processus de partage, de recherche et d’émancipation, cherchant à construire une nouvelle culture d’être ensemble.

L’association s’engage en faveur d’une éducation innovante en matière de culture numérique, à travers des actions de médiation. Interrogeant notre rapport à la technologie, l’ensemble de nos propositions s’appuie sur des imaginaires artistiques singuliers pour encourager les individus à se réapproprier les outils et ainsi cultiver d’autres manières de faire. A destination des acteurs éducatifs, sociaux et culturels, notre catalogue d’ateliers s’adresse à tous les publics et chacun d’entres eux peut s’adapter en fonction des envies et contraintes de nos partenaires.

Contexte

Jusqu’en 2024, lumière sur l’émancipation ! Autour de notre ligne artistique, venez réfléchir avec nous à des ateliers qui affranchissent des dominations, qui cultivent des imaginaires de résistance et qui soutiennent les voix perturbatrices des systèmes d’oppression…

Les deux premières réunions de travail seront suivies d’un processus de création d’un mois en sous-groupes, puis d’une troisième réunion de mise en commun.

Et après ? Bénéficiez de notre accompagnement aux techniques d’animation et à la médiation culturelle puis effectuez des interventions rémunérées pour les ateliers de l’AADN !

  • Matériel conte micro-mapping
© Valentin Bisschop

CALENDRIER DES TEMPS DE TRAVAIL

Mardi 26 sept | CADRAGE : rencontre avec les volontaires, échange autour du projet et détails du calendrier.

Mardi 3 oct | IDEATION : écriture des idées d’ateliers, sélection des projets à approfondir, création des sous-groupes de travail.

Processus de création en sous-groupe durant un mois avec accompagnement de la team-médiation d’AADN.

Réunion n°3 (date à venir) | ÉCRITURE : mise en commun des travaux des sous-groupes, écriture détaillée des ateliers (déroulement, publics cibles, matériel, …).

Janvier 2024 | JOURNÉE DE DÉMO

Puis formation des médiateur·rices et enfin, début des interventions rémunérées sur le terrain.

Contact

Amélie Godart

Action culturelle

mediation@aadn.org

Date limite de réponse

19 septembre 2023

Résidences de création & d’expérimentation

Les lauréat·es sont...

Appel à projets #1

Les AnthropologuesUrbex 10.3

En résidence du 6 au 10 février
Sortie de résidence le 10 février à 15h

Darya Danilovich avec son projet d’expérimentation

En résidence du 13 au 17 mars

Andro Manzoni, Blandine Granier, Paolo PanizzaDeadline

En résidence du 17 au 21 avril
Sortie de résidence le 21 avril à 15h

Appel à projets #2

Julie Stephen Chheng & Thomas Pons – Fortune Teller

En résidence du 3 au 7 juillet
Sortie de résidence le 7 juillet à 16h

Jeremy Griffaud – The Origin Of Things

En résidence du 26 au 30 juin
Sortie de résidence le 29 juin à 16h

Urbex 10.3 © Les Anthropologues

RÉSIDENCES AADN

En soutien à la création artistique hybride, l’AADN – Arts & Cultures Numériques met à disposition son lieu de création et d’expérimentation, le LabLab (Villeurbanne – Métropole lyonnaise).
À l’intérieur de cet espace unique et entièrement équipé – composé d’un cube immersif, d’un atelier de construction et d’un espace de vie – l’AADN souhaite donner les moyens de créer aux artistes et technicien·nes qui mêlent arts, technologies et nouveaux récits.

Edito 2023

"S’affranchir des systèmes de domination"

Pourquoi, aujourd’hui, cette affirmation émancipatrice peut-elle avoir l’air d’être si utopiste ?

Pourtant, dans notre quotidien, nous l’appliquons et l’appelons sans cesse de nos vœux, nous en parlons dans nos réseaux, et nous nous en sommes faits les chantres… Et pourtant… Il faut bien l’avouer, lorsque nous sortons de notre bulle, lorsque nous nous confrontons à ce que certains appellent le “réel”, nos idéaux peuvent voler en éclat ou ne pas trouver d’écho.
Comment ne pas avoir envie de baisser les bras ? De même, lorsque le grand public s’écharpe sur la couleur de peau d’une héroïne de fiction ou que des multinationales récupèrent nos combats pour mieux vendre leurs produits culturels de consommation – galvaudant ainsi au passage une rhétorique pourtant si importante – comment ne pas céder à l’abattement ?
Créer nos propres imaginaires, expérimenter ensemble des mondes alternatifs et enfin choisir délibérément un autre chemin que celui qui nous est imposé ; nous sommes intimement convaincu·es qu’ainsi nous parviendrons à nous sortir de ces aliénations. Le conte, cette narration, cette histoire qui stimule l’imagination et façonne nos représentations, est profondément ancrée dans notre ADN d’humain. Il est temps d’y revenir, de se tourner vers le futur et de réconcilier les citoyen·nes avec leurs histoires. Des histoires qui regardent vers des sociétés où les interactions seraient libérées des biais racistes, des schémas patriarcaux, de l’asservissement et des multiples injonctions de nos sociétés, quelles qu’elles soient.

L’utopie doit céder la place à l’optimisme.

À nous la tâche de valoriser, soutenir et visibiliser ceux qui, en dissidence, se font les voies perturbatrices de ces systèmes d’inégalités et de violences. Cette collaboration s’articule aussi autour de l’écoute, du partage et de la transmission, que ce soit avec les artistes ou le public.
Nous nous devons d’être un relais pour tous et toutes car proposer un avenir où le positif existe encore, c’est déjà lutter contre la morosité ambiante et c’est déjà, en soit, un début.

Oui, notre lutte est joyeuse.

Ce futur réjouissant, c’est à travers nos œuvres de l’année 2023 que nous souhaitons le présenter.

Ensemble, nous allons nous réapproprier les outils, les décisions politiques absurdes et nous mettre en quête de solution.

Ensemble, nous allons construire, semer et enraciner un imaginaire désirable, en faire une base pour notre futur commun.

Ensemble, nous allons dessiner les contours d’un chemin pérenne et tangible où l’espoir est permis.

Rédigé par

Paul Brinio

Auteur & membre du comité artistique et éditorial de l’AADN

HAUT DE PAGE